JOURNAL INTERNE - JUILLET(2) - Page 6



FORMULE DE CONTRAT CCDC 30 POUR LA
RÉALISATION DE PROJETS INTÉGRÉE
Un modèle collaboratif révolutionnaire de passation de contrats
de construction fait son entrée sur le marché canadien. Déjà
populaire
ailleurs
dans
le
monde,
le
Comité
canadien
de
documents de construction a récemment publié une formule
normalisée de contrat intitulée CCDC 30 pour des contrats de
réalisation de projets intégrée.*
En bref, la réalisation de projets intégrée (RPI) se définit comme
«
une approche de réalisation de projet qui intègre les parties,
les systèmes, les structures d'entreprise et les pratiques dans un
processus collaboratif qui mise sur les talents et idées de toutes
les
parties
prenantes
pour
optimiser
les
résultats
du
projet,
en
accroître
la
valeur,
réduire
le
gaspillage et maximiser l'efficacité à toutes les phases de la conception, de la fabrication et de la
construction.
»
Les grandes lignes de la formule stipulent que les parties s'engagent dans un projet dès ses premiers
balbutiements. En effet, pour que débute un projet CCDC-30 il faut impérativement que le maitre de
l'ouvrage, un professionnel et un entrepreneur soient impliqués. Les sous-traitants, les consultants,
d'autres professionnels et entrepreneurs sont généralement impliqués dans toutes les étapes du
projet afin de mettre leur savoir-faire au profit de l'avancement du projet. Ces derniers peuvent
également s'impliquer plus tard dans le processus. Comme une grande importance est accordée à la
planification, il est favorable que tous soient impliqués en début de projet.
La collaboration est au centre de la RPI. Sa raison d'être est d'inciter les parties à travailler en équipe
vers l'atteinte d'objectifs précis définis en début de processus et le succès d'un projet. Le but est
d'inciter les parties à échanger leurs idées les plus intéressantes dans le but d'arriver à des prises de
décisions unanimes. On encourage également le mélange des équipes afin que les personnes les plus
compétentes et qualifiées prennent les meilleurs décisions pour l'ensemble des parties. Tous les
parties doivent faciliter activement la planification, la conception, la construction et la mise en
service collaborative du projet. De plus, miser sur la collaboration permet de maximiser les effectifs
et les coûts en plus de réduire la possibilité de conflits.
Afin d'inciter les parties à travailler vers la réussite du projet, ces derniers conviennent de certains
points. Également, une réserve commune destinée aux imprévus est obligatoire à la réalisation du
projet. Cette dernière sera redistribuée à la fin des travaux avec les profits. Ce qui fait en sorte de
réduire les coûts généraux et la multiplication des frais imprévus. Cette réserve est incluse dans les
coûts du projet. Les parties partagent les risques et renoncent à se poursuivre en cas de problème
(sauf exception). La technologie est également hautement favorisée dans le cadre d'un projet de
construction.
Ce type d'approche passe par 4 phases précises, soit la validation qui vise à définir les objectifs du
projet, faire des enquêtes, établir les coûts ainsi que les réserves necéssaires, aller chercher les
permis, etc. La seconde phase repose sur la conception et l'approvisionnement du projet en systèmes,
en matériaux ou en équipements. C'est à cette phase qu'on établit également le calendrier de projet
ainsi que les objectifs finaux au niveau des coûts. La troisième phase est celle de la construction. À
ce moment, on finalise la conception, on recrute les derniers fournisseurs, on effectue le travail
planifié, on complète le projet, on le livre, on remet les instructions d'entretien. La phase finale
consiste à valider le travail effectué par les parties afin de s'assurer que tout est en bonne éduforme.
Sources :
Comité canadien des documents de construction / Lampros Stougiannos, Leanna Olson
Miller Thompson
6.

Paperturn



Powered by


Plein écran Cliquez pour lire
Paperturn systéme de flip book
Rechercher
Vue d’ensemble
Télécharger en PDF
Imprimer
Panier d'achat
Plein écran
Quitter le mode plein écran