Rapport Vins IGP 2019 - Page 23



FOCUS
L’assurance socle en révision
Les vignerons disposent de plusieurs outils assurantiels
pour faire face aux aléas climatiques, dont un qui est
aidé par les pouvoirs publics : l’assurance socle. Cette
assurance vise à permettre à l’exploitant de passer
un coup dur dû à un aléa climatique, en couvrant ses
coûts de production. Afin de déterminer le niveau d’aide
de l’exploitant, un barème a été déterminé en 2015.
Ce barème détermine pour chaque appellation ou IGP
la valeur socle (€/hl) pour laquelle l’exploitant peut
prétendre à un accompagnement public maximal.
Fin mai, le ministère a invité les organisations
professionnelles à une réunion visant à réviser ce
barème de l’assurance récolte. La proposition mise sur
la table par le ministère est apparue tout simplement
inacceptable, puisqu’elle vise à diminuer la valeur du
barème pour plus de 70% des AOP et 92% des IGP
françaises ! De ce fait, les vignerons recourant à l’outil
seraient de facto moins aidés par les pouvoirs publics, ce
qui diminuerait d’autant plus l’attractivité de ce contrat,
qui est déjà fort peu utilisé.
La Confédération a fait part de son désaccord sur cette
proposition d’évolution du dispositif avec les autres
organisations de la production. Elle a demandé au
Ministre de l’Agriculture, Didier GUILLAUME, et obtenue,
un moratoire d’un an afin de valider une nouvelle
méthode qui ferait consensus.
Quoiqu’il en soit, VINIGP sera attentive à ce que ce
nouveau barème de calcul ne nuise pas à l’attractivité
du dispositif assurantiel et corresponde aux besoins des
producteurs.

Paperturn



Powered by


Plein écran Cliquez pour lire
Produit par Paperturn systéme de flip book
Rechercher
Vue d’ensemble
Télécharger en PDF
Imprimer
Panier d'achat
Plein écran
Quitter le mode plein écran