Rapport Vins IGP 2019 - Page 27



Vin & Société :
A la recherche de
l’équilibre
Les signaux adressés à notre filière par les pouvoirs publics en
matière de politique de santé publique ont été tout au long de
cette année 2019 contradictoires. Alors que répondant à l’appel
des pouvoirs publics de la co-construction d’un plan de prévention,
notamment à travers des actions de prévention, la filière apprend
que le gouvernement souhaite mettre en place un « janvier sans
alcool » dès 2020.
LA CONTRE-OFFENSIVE FACE AU
« JANVIER SEC »
A l’automne, Vin & Société, organisation de la filière vitivinicole
dont VINIGP est membre, s’est vu confirmer la mise en place par
le Ministère de la Santé et la Mission interministérielle de lutte
contre les drogues et les conduites addictives (dite « MILDECA »)
d’un « mois sans alcool » prévu pour janvier 2020, à l’image de
ce qui existe au Royaume-Uni, c’est-à-dire un « Dry January » (ou
« Janvier sec »).
Vin & Société s’est fortement mobilisé face à l’incohérence,
l’inefficacité et l’irrévérence d’un tel dispositif.
Incohérence d’abord, car l’idée de ce « zéro alcool pendant un
mois » va à l’encontre des engagements pris par le gouvernement
dans les politiques de santé publique visant à protéger les publics
sensibles et à diffuser les seuils de consommation à moindre risque.
En outre, ce dispositif est en total contradiction avec le message
qu’essaye de faire entendre la filière viticole derrière Vin & Société :
une consommation responsable, et donc modérée, tout au
long de l’année.
Inefficacité ensuite, car l’immense majorité des Français a une
consommation en-deçà des repères de consommation définis dans
les politiques de santé publique. Par ailleurs, le Dry January exclut
explicitement les consommateurs ayant un problème avec l’alcool.
Irrévérence enfin, car il s’agit tout bonnement d’une attaque de l’art
de vivre à la française, fondé sur le partage, la modération, la raison,
plutôt que sur l’injonction sanitaire.
La Confédération, aux côtés de Vin & Société, a donc activé son
réseau pour mobiliser un maximum les pouvoirs publics contre un
tel dispositif. Quelques semaines plus tard, des représentants de la
filière ont obtenu de la part des conseillers Agriculture du Président
de la République et du Premier Ministre l’assurance que le « Mois
sans alcool » ne serait pas porté par Santé publique France et/ou
le Ministère de la Santé. Cela a également pu être confirmé par le
Président en personne lors d’une rencontre en Champagne.
Actions conjointes de la filière / 27

Paperturn



Powered by


Plein écran Cliquez pour lire
Produit par Paperturn systéme de flip book
Rechercher
Vue d’ensemble
Télécharger en PDF
Imprimer
Panier d'achat
Plein écran
Quitter le mode plein écran