cata 28 fini - Page 34



93 • HOFMANNSTHAL (Hugo von) - Écrits en prose.
Traduction de E. H. Avant-propos de Ch. Dubos. Paris, Éditions
de la Pléiade, 1927 ; in-8, 176 pp., broché, couverture imprimée
rempliée.
30 €
Édition originale de la traduction française, exemplaire numéroté sur papier vélin
du Marais.
94 • HORACE, DARU (Pierre) - Œuvres d’Horace, traduites
en vers par Pierre Daru. Nouvelle édition corrigée. Paris,
Levrault, Schoell et Cie, 1804-1805 ; 4 volumes in-8, XLII + 245
+ 285 + 250 + 263 pp., demi-veau à coins de l’époque, dos lisses
à faux nerfs, pièces de titre en maroquin rouge, pièces de tomaison
en maroquin rouge et vert (très petits manques à deux coiffes, coins
légèrement émoussés). Les 4 volumes.
160 €
Édition bilingue, le texte latin en regard de la traduction française. Bel exemplaire
malgré quelques rousseurs, élégamment relié.
95 • HUGO (Victor) - Odes et ballades. - Les Orientales. Paris,
Librairie Alphonse Lemerre, s.d. (1875) ; 2 volumes petit in-12, 362
+ 287 pp., plein maroquin janséniste rouge de l’époque, dos à nerfs,
double filet sur les coupes, dentelle intérieure, tranches dorées, étui
(infimes petites taches aux dos). Les 2 volumes.
120 €
Vicaire I, 730. De la «Petite bibliothèque littéraire». En frontispice, portrait de
Victor Hugo gravé à l’eau-forte par Boilvin. Bel exemplaire, bien relié.
96 • [IRIBE] - COCTEAU (Jean) - Vaslav Nijinsky. Six vers de
Jean Cocteau. Six dessins de Paul Iribe. Paris, Société générale
d’Impression, 1910 ; grand in-4 carré, 8 ff.n.ch., broché avec une
cordelette noire, couverture imprimée.
900 €
Monod 2943 : «Inconnu à Mahé et Carteret» ; Collectif, Paul Iribe, Denoël,
1982, p. 76, avec reproduction ; Kahane, Nijinsky, 1889-1950, Musée d’Orsay,
n° 40. Édition originale de cette luxueuse plaquette consacrée aux ballets russes,
ornée de 6 dessins hors-texte de Paul Iribe, en noir. Un des 934 exemplaires sur
papier du Japon, sur un tirage total de 1000 exemplaires. Sorti des presses de la
Société générale d’impression, l’album se vendit mal, et une partie du tirage fut mise
au pilon. Les six dessins de Paul Iribe représentent Vaslav Nijinski (1889-1950)
bondissant dans deux ballets : Giselle et Shéhérazade. Cocteau, par cet hommage à
Nijinski, cherche la bienveillance de Diaghilev, souhaitant être enrôlé dans l’équipe
des Ballets russes. Très bel exemplaire, bien conservé.
32





Powered by


Plein écran Cliquez pour lire
Produit par Paperturn systéme de flip book
Rechercher
Vue d’ensemble
Télécharger en PDF
Imprimer
Panier
Plein écran
Quitter le mode plein écran