cata 28 fini - Page 89



277 • [GASTRONOMIE] - GOUFFÉ (Jules) - Le livre de
cuisine par Jules Gouffé - ancien officier de bouche du jockeyclub de Paris - comprenant la cuisine de ménage et la grande
cuisine. Avec 25 planches imprimées en chromolithographie et
161gravures sur bois dessinées d’après nature par E. Ronjat.
Paris, Librairie Hachette et Cie, 1884 ; in-4, XI + 864 pp. (inversion
d’un cahier par le relieur, à partir de la pp. 688) pp., demi-maroquin
parme à coins à la Bradel, dos lisse avec date estampée en pied,
couvertures illustrées (issues de l’édition de 1877) conservées (infimes
traces de frottement au dos ; reliure de Carayon).
950 €
Oberlé 226 à 228 ; Vicaire 417 (pour des éditions antérieures). Sixième édition,
parue 17 ans après la première, de ce grand classique de la littérature gastronomique
du XIXe siècle. «Cet ouvrage culinaire est, avec ceux d’Urbain Dubois, un des
plus complets et des plus sérieusement traités qui existent ; les recettes que l’on y
trouve sont fort recherchées, mais il faut avoir un budget assez important, affecté
aux dépenses de table, pour pouvoir suivre les savants conseils de ce maître de
l’art culinaire» (Vicaire). «Jules Gouffé, né en 1807, était installé pâtissier au
3, faubourg Saint-Honoré de 1840 à 1855. En 1850, il occupait 28 ouvriers
et sa maison était une des plus célèbres de la capitale. Il se retira des affaires, en
1855, pour cause de santé, mais se lassa vite de l’inaction. Alexandre Dumas et
le baron Brisse lui proposèrent la place de chef du Jockey-Club qui venait d’ouvrir
ses portes en 1867. C’est là qu’il commença son «Livre de Cuisine» qui sera un
des mieux prisés du siècle. Gouffé avait pour amis tous les écrivains gastronomes du
temps. (…) Rappelons aux malotrus contemporains que Gouffé fut un des premiers
à protester contre l’usage du tabac avant et pendant les repas, et aussi contre les
apéritifs alcoolisés qui détruisent la finesse de perception des saveurs» (Oberlé).
Exemplaire bien complet des 25 planches hors texte en chromolithographie. Livre
bien établi par Émile Carayon, non rogné, sans aucune rousseur.
278 • [GASTRONOMIE] - SOCIÉTÉ VÉGÉTARIENNE DE
FRANCE, SCHULTZ (Carlotto) - La table du végétarien.
Troisième édition revue et augmentée contenant 495 recettes.
Paris, Au Siège social, 1907 ; in-8, 448 pp., pleine percaline brune de
l’éditeur, dos lisse, plat supérieur titré (petits traces d’usage).
60 €
Troisième édition de cet ouvrage d’abord paru 1899, en partie originale (un
cinquantaine de recette a été ajoutée). Bon exemplaire magré quelques rares
rousseurs éparses.
279 • [GUERRE DE 70] - FONTANE (Théodore) - Souvenirs
d’un prisonnier de guerre allemand en 1870. Introduction par
T. de Wyzewa. Paris, Perrin et Cie, 1892 ; in-12, XXII + 270 pp.,
demi-basane rouge à coins moderne, dos à nerfs ornés, plat supérieur
de couverture conservé, tranches mouchetées.
60 €
Édition originale française de ces souvenirs, récit de l’expérience malheureuse que
vécut l’écrivain allemand Théodore Fontane : le 2 octobre 1870, alors qu’il visitait
Domrémy-la-Pucelle, il est arrêté par des francs-tireurs français qui le soupçonnent
d’espionnage, emmené à Neufchâteau, puis à Langres, puis à Besançon, et enfin
interné à l’île d’Oléron. Bismarck s’occupera personnellement de le faire libérer.
Quelques rousseurs sur les premiers et les derniers feuillets, mais bon exemplaire.
87





Powered by


Plein écran Cliquez pour lire
Produit par Paperturn systéme de flip book
Rechercher
Vue d’ensemble
Télécharger en PDF
Imprimer
Panier
Plein écran
Quitter le mode plein écran