NPG ProgrammeA4 20pgesV3 (1) - Page 15



Il s’agit pour nous d’une mesure de justice sociale et d’engagement en faveur de la transition
écologique de notre territoire. Cette mise en gratuité doit être accompagnée d’un développement
important du réseau de bus, tramways et métros.
Des transports gratuits,
mais qui paie ?
La gratuité des transports est finançable
(tout comme la gratuité de l’école publique) par :




une hausse volontariste de la subvention
d’équilibre de la métropole au SYTRAL qui a
subi une diminution par habitant·e de 15 %
entre 1999 et 2014 ;
une hausse du versement transport des
entreprises ;
l’économie des coûts de billettique et de
contrôle (5 % des dépenses, soit 20 M€) ;
un rééquilibrage des dépenses de la métropole
entre les besoins du quotidien et l’attractivité
économique et touristique ;
Ils l’ont fait !
On trouve des exemples de gratuité des transports
en commun dans l’État du Luxembourg, en
Estonie (Tallinn), en Allemagne (Bonn, Essen,
Herrenberg, Reutlingen et Mannheim),
aux États-Unis (39 réseaux différents)
et en France (Dunkerque, Aubagne, Niort, etc.).
15





Powered by


Plein écran Cliquez pour lire
Produit par Paperturn systéme de flip book
Rechercher
Vue d’ensemble
Télécharger en PDF
Imprimer
Panier d'achat
Plein écran
Quitter le mode plein écran