dossier 2019 - Page 13



WISSEMBOURG
DIMANCHE 11 AOÛT 2019<
WISSEMBOURG
19
Festival international de musique de chambre
Du chant, des tableaux vivants
et de la musique
La 15e édition du festival
international de musique
de chambre de Wissembourg s’ouvrira samedi 17
août et sera marquée par
davantage de concerts
ainsi que par l’introduction de tableaux figés. Le
final sera assuré par le
quatuor Ébène le 12 septembre.
Le programme du festival
C
ette 15e édition sera plus
longue que les précédentes avec quatre concerts de
plus, soit 28 au total. « Le
quatuor Ébène ne pouvait
venir que le 12 septembre.
L’objectif n’était pas de rallonger le festival mais d’éviter un trou dans la programmation en rajoutant des
concerts », précise Hubert
Wendel, directeur artistique
du festival.
Des tableaux figés
avec des artistes italiens
Ces dates supplémentaires
permettront peut-être à ce
rendez-vous estival wissembourgeois de franchir la barre des 5 000 mélomanes. En
effet, l’an dernier, 4 800 personnes sont venues écouter
les musiciens. Quinze ans
après ses débuts, parfois difficiles, l’événement jouit d’une
belle réputation. « Les festivals de musique du sud de la
France font le plein grâce
aux touristes. Ce n’est pas
réaliste de jouer à guichets
fermés à Wissembourg où les
touristes ne sont que de passage. Pour autant ce festival
est une grande réussite malgré la difficulté liée à la géographie. D’ailleurs, un musicien me disait récemment
que lorsqu’il y a 100 musiciens dans la salle pour de la
musique de chambre, c’est
déjà bien », poursuit Hubert
Wendel.
Toujours ouvert aux nouveautés et à l’affût sur internet, Hubert Wendel a mis
une touche d’exotisme dans
le festival en ayant invité le
Ludoviva Rambelli Teatro.
Les neuf artistes italiens de
Naples, sous la direction artistique de Ludoviva Rambelli, reproduisent en tableaux vivants figés des
œuvres du Caravage. Un clin
d’œil au festival wissembourgeois, puisque la décoration
de la scène met déjà en va-
Le quatuor Zemlinsky fêtera ses 25 ans d’existence lors du
concert du 31 août à 18 h. Photo DNA/Véronique KOHLER
Les neuf comédiens reproduisent sur scène des tableaux du Caravage : ici la résurrection
de Lazare. Document remis / Company Ludovica Rambelli Teatro
leur des tableaux de ce grand
peintre né à Milan. « J’ai vu
la troupe sur internet, j’ai
trouvé cela renversant et je
me réjouis énormément,
confie Hubert Wendel. Les
acteurs présenteront 23 toiles en 45 minutes sur une
musique enregistrée. C’est la
première fois qu’ils se produisent en dehors de l’Italie. »
Hommage à Théodore
Gouvy
Cette 15e édition sera aussi
l’occasion de faire connaissance avec le compositeur
mosellan Théodore Gouvy,
né il y a deux cents ans, le
3 juillet 1819. Contacté par
l’institut éponyme de Hombourg-Haut, village natal du
compositeur situé près de
Saint-Avold, Hubert Wendel
a proposé aux musiciens de
travailler des œuvres du
compositeur. Ce que certains
ont accepté bien volontiers :
ils permettront aux mélomanes de découvrir un quintette, un trio, un quatuor et des
pièces pour violoncelle et
piano. « C’était un compositeur relativement célèbre et
apprécié de compositeurs
comme Berlioz. Connu et reconnu de son vivant, il a été
complètement oublié après
sa mort. Il a écrit de la très,
très belle musique et n’a pas
mérité d’être oublié à ce
point », considère Hubert
Wendel.
formidables », promet Hubert Wendel.
Un octuor composé par le
violoncelliste du quatuor
Ébène
Deux concerts
à deux pianos et du chant
Pour la première fois également, un octuor se présentera au public. « L’an dernier,
Raphaël Merlin [le violoncelliste du quatuor Ébène] m’a
dit qu’il avait écrit un octuor
en hommage à celui de Schubert. Je l’ai trouvé remarquable et Joel Bardolet [du quatuor Lassus] a sollicité les
musiciens (deux du quintet à
vent catalan Azahar, la contrebassiste Melda Umur et
un musicien de Berlin) », retrace Hubert Wendel. Si les
deux pièces sont écrites pour
la même formation — un quatuor à cordes, un cor, un basson, une clarinette et une
contrebasse —, celle de Raphaël Merlin, Passage éclair,
est de douze minutes tandis
que celle de Schubert dure
une heure !
Pour la première fois également, un deuxième concert
de deux pianos fera partie de
la programmation : Julien
Gernay et Nikita Mndoyants
interpréteront du Brahms et
du Saint-Saëns le 2 septembre tandis qu’Akiko Yamamoto et Vyacheslav Gryaznov, un duo qui fonctionne
bien, consacreront leur récital du 9 septembre à Debussy, Rachmaninov et SaintSaëns. « Des programmes
Trois ans après son concert
en 2016, l’Ensemble Nobiles,
quintette vocal de Leipzig,
reviendra le 7 septembre et
présentera des œuvres vocales du XVIe au XXe siècle
(Lasso, Dvorak, Grieg…), ce
qui réjouit le directeur artistique du festival.
Bien sûr, les fidèles musiciens seront présents : le quatuor Gerhard (19 août), Vyacheslav Gryaznov (20 août),
le quatuor Novus (22 et 24
août), Akiko Yamamoto (26
août), Albert Cano-Smit (28
août), Nikita Mndoyants (30
août), Julien Gernay (6 septembre)…
Comme chaque année, du
sang neuf viendra apporter
une touche de fraîcheur à la
manifestation. Il s’agit entre
autres cette année des Musiciens du Rhin (le 8 septembre), musiciens membres de
l’orchestre philharmonique
de Strasbourg qui s’étaient
déjà produits à Wissembourg
lors d’un concert du dimanche à la Nef, de l’altiste américaine Emma Wernig qui
étudie à la Juilliard School de
New York avec Albert CanoSmit avec qui elle jouera le 3
septembre des œuvres de
Fuchs, Gal et Schubert. Enfin, grâce à l’association alsa-
Samedi 17 août à 18 h : Quatuor Gerhard et Christoph
Croisé (violoncelle).
Dimanche 18 août à 18 h : Antonio Vinuales (violon), Christoph Croisé (violoncelle) et Roasalia Gomez (piano).
Lundi 19 août à 20 h : Quatuor Gerhard.
Mardi 20 août à 20 h : Vyacheslav Gryaznov (piano).
Mercredi 21 août à 20 h : Antonio Vinuales (violon) et
Rosalia Gomez (piano).
Jeudi 22 août à 11 h : concert gratuit avec Virgil BoutellisTaft (violon) et Vyacheslav Gryaznov (piano). À 20 h : Quatuor Novus.
Vendredi 23 août à 20 h : Christoph Croisé (violoncelle) et
Nikita Mndoyants (piano).
Samedi 24 août à 18 h : Quatuor Novus.
Dimanche 25 août à 18 h : Quatuor Lassus, Melda Umur
(contrebasse), Ensemble Azahar.
Lundi 26 août à 20 h : Akiko Yamamoto (piano).
Mardi 27 août à 20 h : Virgil Boutellis-Taft (violon), Christoph Croisé (violoncelle) et Julien Gernay (piano).
Mercredi 28 août à 20 h : Albert Cano-Smit (piano).
Jeudi 29 août à 20 h : Quatuor Zemlinsky et Albert CanoSmit (piano).
Vendredi 30 août à 20 h : Nikita Mndoyants (piano).
Samedi 31 août à 18 h : Quatuor Zemlinsky et Adam Boeker
(piano).
Dimanche 1er septembre à 18 h : Quatuor Lassus, Compagnie Ludoviva Rambelli Teatro.
Lundi 2 septembre à 20 h : Julien Gernay et Nikita Mndoyants (piano).
Mardi 3 septembre à 20 h : Emma Wernig (alto) et Albert
Cano-Smit (piano).
Mercredi 4 septembre à 20 h : Ryoko Yano (violon) et
Vyacheslav Gryaznov (piano).
Jeudi 5 septembre à 20 h : Shuichi Okada (violon) et Clément Lefebvre (piano).
Vendredi 6 septembre à 20 h : Julien Gernay (piano).
Samedi 7 septembre à 18 h : Ensemble Nobiles.
Dimanche 8 septembre à 18 h : Les Musiciens du Rhin et
Nikita Mndoyants (piano).
Lundi 9 septembre à 20 h : Akiko Yamamoto et Vyacheslav
Gryaznov (piano).
Mardi 10 septembre à 20 h : Clément Lefebvre (piano).
Mercredi 11 septembre à 20 h : Joel Bardolet (violon) et
Nikita Mndoyants (piano).
Jeudi 12 septembre à 20 h : Quatuor Ébène.
cienne des jeunes artistes
musiciens, qui aide les jeunes
talents à se faire connaître,
Hubert Wendel a découvert
le violoniste Shuichi Okada
qui se produira le 5 septem-
bre avec le pianiste Clément
Lefebvre. Les deux musiciens travaillent d’ailleurs
sur un disque dédié à Brahms et Schumann.
Véronique KOHLER





Powered by


Plein écran Cliquez pour lire
Faite par Paperturn systéme de flip book
Rechercher
Vue d’ensemble
Télécharger en PDF
Imprimer
Panier
Plein écran
Quitter le mode plein écran